Les treize pleines lunes

Le 5 octobre dernier, le Centre pour étudiants autochtones de La Cité a tenu une Cérémonie de la pleine lune. Une douzaine de femmes ont participé à cette activité animée par Rachèle Prud’homme, aînée algonquine de la région.

La Cérémonie de la pleine lune est réservée uniquement aux femmes, car cet astre représente le cycle de reproduction féminin ainsi que le cycle de l’eau et des marées. Cette cérémonie se veut également une occasion de se retrouver entre femmes et de partager en toute confidentialité les joies et les peines.

Grand-mère Lune est une figure spirituelle très importante dans la culture autochtone. Elle permet de mesurer le fil du temps en offrant des enseignements lors des treize pleines lunes. Souvent comparé au calendrier grégorien qui contient 12 mois, le cycle annuel chez les autochtones contient plutôt treize lunes, suivant leurs cycles et les événements qui ont lieu pendant l’année.

Le calendrier des Premières nations est la façon la plus naturelle de compter l’année de 365 jours qui est séparée en treize lunes. Chaque mois contient 28 jours, comme le cycle menstruel régulier de la plupart des femmes.

 

Signification des 13 pleines lunes selon les premiers peuples

La lune des Esprits a lieu en janvier et représente le moment où les esprits dansent dans le ciel. C’est aussi le moment où les aurores boréales couvrent le ciel et nous présentent ce qu’on croit être une rencontre d’esprits qui partagent ensemble une danse sacrée. Ces croyances démontrent clairement les connections des peuples autochtones avec le monde des esprits.

La lune de l’Ours a lieu en février. C’est le début de la période de réveil pour l’ours qui a passé tout l’hiver dans sa tanière. L’ours porte en lui une grande signification auprès des peuples autochtones puisqu’il nous donne des médecines sacrées, soit la graisse reconnue pour ses effets bénéfiques sur la santé. Il nous enseigne l’importance du repos et de l’introspection à faire douceur lors de la guérison.

La lune de la couche de glace a lieu au début du mois de mars. C’est la période où la neige commence à fondre au cours de la journée et gèle de nouveau pendant les nuits froides. Ceci signale le début du printemps et nous rappelle la balance naturelle de la Création.

Dans le calendrier de 12 mois, la lune des Raquettes brisées a lieu entre les mois de mars et avril en suivant le cycle naturel de la lune. C’est un temps pour reconnaître et accueillir l’arrivée du printemps alors que nous faisons la transition du réveil et du renouveau de la Création. C’est un temps spécial qui nous démontre comment la vie peut recommencer et que la guérison est toujours possible.

En avril, c’est la lune du Sucre, la période où la nouvelle vie apparaît et où les médecines de la terre recommencent à pousser. C’est également le temps des cabanes à sucres, mais il faut avant tout savoir que la sève d’érable est une médecine fortement utilisée dans la culture autochtone. Elle est utilisée pour nettoyer le sang.

La lune du Poisson-meunier en mai est la période où ce poisson fait son voyage au travers des eaux du territoire Anishinabek. Le poisson-meunier a la responsabilité de purifier l’eau donneuse de vie que l’on boit.

La lune des Baies en juillet est le moment le plus propice à l’émergence des baies. Celle-ci débute avec la floraison du fruit de la fraise, suivi de la framboise, du bleuet et des autres baies. Cette lune dédiée aux baies symbolise et célèbre la bonne vie. Les baies représentent aussi la fertilité et le cycle de la vie.

La lune de Riz du mois d’août représente le temps de la récolte. C’est le mois durant lequel nous nous tournons vers la Terre Mère pour qu’elle nourrisse et élève tous ceux qui la chérissent. C’est aussi un temps où nous commençons à nous préparer pour les mois les plus froids de l’année qui approchent. La récolte du riz sauvage commence à la mi-saison d’automne.

La lune du Changement des feuilles se déroule au mois de septembre. Elle nous prépare à apprécier la fin de l’été. Le changement de saison se fait graduellement et en douceur grâce à elle. Les arbres commencent les préparatifs pour bien entamer leur sommeil hivernal. Cette période nous offre un enseignement sur l’accueil et l’acceptation des changements. Elle veut aussi nous enseigner que le cycle de vie de la Création ne prend jamais fin.

La lune des Feuilles qui tombent est la période où les arbres libèrent les feuilles pour que Terre Mère puisse se couvrir et se protéger la froideur. C’est un temps pour récolter les ressources de la terre et de l’eau. Cette lune nous nous enseigne à laisser derrière nous ce qui nous agace pour que nous puissions croître et passer à autre chose.

La lune de la Gelée arrive en novembre. C’est la période où les eaux sacrées commencent à se couvrir de glace. C’est la saison où la création ralentie et débute son sommeil profond pour la saison d’hiver. Cette lune nous rappelle de ralentir et de se reposer pour que la guérison fasse partie de notre vie.

La lune du Petit esprit est le moment où nous célébrons nos ancêtres et ceux qui viennent de nous quitter. Nous préparons un festin alors qu’ils voyagent vers l’Ouest. Nous souhaitons aussi la bienvenue à l’hiver qui approche et nous nous préparons aux histoires autour du feu qui nous garde au chaud. C’est un temps pour se réunir et ainsi partager nos histoires.

Source de la photo mise en avant : Les treizes lunes, Alex Janvier.
https://www.canadiangeographic.ca/article/rcgs-partners-first-nations-inuit-and-metis-organizations-create-indigenous-peoples-atlas